Karnivool - Asymmetry

 

KARNIVOOL

ASYMMETRY

 

 

 

 

 

 

Les australiens de Karnivool avaient pris une toute autre dimension avec la sortie de leur 2ème album Sound Awake (2009) qui les voyaient partir d’un metal alternatif (aux limites du neo-metal) vers un son beaucoup plus progressif et fortement influencé par Tool tout en se hissant au passage chez eux à la 2ème place des charts ! Karnivool a encore pris son temps et sort cet été son troisième album Asymmetry, déjà numéro 1 des charts australiens, et qui en dehors de son succès commercial, s’avère également être une franche réussite artistique ! Pourtant un brin difficile d’accès au début et portant très bien son nom (les rythmiques de ce disque sont effectivement pour le moins asymétriques !), Karnivool franchit encore un cap avec ce nouvel album en se montrant déjà beaucoup plus original et en éloignant quelque peu l’ombre que Tool avait jusque-là sur sa musique et ce même malgré la similitude de timbre entre Ian Kenny et Maynard Keenan. Je le répète l’album est capricieux et pas très évident de prime abord, et si on ne s’y attarde pas en profondeur, on risquerait d’être déçu par rapport à l’accroche immédiate que représentait le très réussi Sound Awake. Mais comme certains de ces disques que l’on chérit dans une vie d’auditeur passionné, Asymmetry révèlera tous ses délices au bout de la 5ème écoute minimum et nul doute que vous serez surpris par de nouveaux détails jouissifs à chacune des suivantes. Dans des registres multiples, Karnivool a encore muri en terme de composition et si aucun riff ne ressort véritablement du lot, ces compositions sont très abouties, subtiles et possèdent des arrangements et mélodies hypnotiques et accrocheuses, même si pas immédiates. Aucun instrument, hormis peut-être la voix, n’essaie de s’imposer par force ici et seule la force du morceau compte. Dans les meilleurs moments de ce disque très singulier on note le punchy et aérien « Nachash », l’emphatique et progressif « We Are », le dissonant « A.M War », l’énervé « The Refusal », le mélancolique et épique « Aeons » ou bien encore l’intense et heavy « The Last Few » avec sa rythmique faisant penser à Meshuggah dans l’esprit tandis que le plus pop « Eidolon » et le gros pavé « Sky Machine » ne sont pas en reste. La fin de l’album se veut aussi belle que noire au cours d’une triplette mémorable. Tout d’abord le planant et délicat « Float » qui aboutit sur un « Alpha Omega » plus torturé et un ultime « Om », dominé par une mélodie de piano triste, simple et maussade au possible mais aussi sacrément jolie ! Asymmetry sera donc vous combler pour peu que vous soyez enclin à lui accorder du temps pour bien murir dans vos oreilles (et dans votre esprit) !

Genre :
Art-rock

Sortie :
19/07/2013

Label :
Sony

Produit et mixé par :
Nick Didia & Drew Goddard

Line-up :
Ian Kenny - chant
Drew Goddard - guitare
Mark Hosking - guitare
Jon Stockman - basse
Steve Judd - batterie

Tracklisting :
01-Aum
02-Nachash
03-A.M.War
04-We Are
05-The Refusal
06-Aeons
07-Asymmetry
08-Eidolon
09-Sky Machine
10-Amusia
11-The Last Few
12-Float
13-Alpha Omega
14-Om
close
_/_

_/_