Crowbar - Paris - 19/08/12

 

CROWBAR

19 AOUT 2012

PARIS - NOUVEAU CASINO

 

 

 

 

 

 

 

 

Crowbar au Nouveau Casino, c’est un évènement en soi ! En effet, avant ce 19 aout 2012 caniculaire (on dirait que le groupe a ramené dans ses valises le climat de la Nouvelle-Orléans !), Crowbar n’avait plus foulé les planches parisiennes depuis 1998, même s’il faut souligner le passage en compagnie de Sepultura non loin de la capitale à Magny Le Hongre en 2010. Toujours est-il, qu’il s’agit ce soir du premier concert de Crowbar à Paris en 14 ans mais malgré le côté exceptionnel de la date, on pouvait craindre une affluence timide en pleine période de vacances avec une annonce très tardive (dernière date de la tournée et aussi dernière date confirmée). Mais le Nouveau Casino est en réalité déjà bien blindé lorsque les habitués et habituels Hangman’s Chair, qui décidément sont abonnés à la position de groupe local d’ouverture des soirées stoner/doom/sludge sur Paris, distillent avec brio leur musique lourde et rugueuse collant bien à la tête d’affiche, l’influence de Crowbar étant indéniable sur Hangman’s Chair. Un bon set de 45 minutes qui nous permet une nouvelle fois d’apprécier la qualité du groupe parisien qui défend actuellement la sortie de son 3ème opus Hope///Dope///Rope.
Crowbar est attendu comme le messie, et dès que Kirk Windstein lance la soirée avec son traditionnel : « nous sommes Crowbar et nous allons vous botter le cul » à la manière de Lemmy, la liesse gagne d’emblée une salle réjouie de voir (ou revoir) Crowbar en salle ! C’est comme souvent ces dernières années « Conquering » qui ouvre les hostilités, mais une fois n’est pas coutume, voici le seul extrait d’un Broken Glass (1996) d’habitude davantage représenté et laissant ce soir Crowbar (1993) et le petit dernier Sever The Wicked Hand (2011) se tailler la part du lion. « New Dawn » suit avec une lourdeur fracassante, mais gêne inhérente à toute la première moitié du set, le son est capricieux, particulièrement sur la voix de Kirk qui disparaît régulièrement des enceintes. Un problème définitivement réglé par l’ingé-son seulement à partir du classique « All I Had (I Gave) ». Toutefois, cette difficulté technique navrante, n’empêche pas pour autant le public de s’éclater avec bonne humeur au son de titres comme « The Lasting Dose » ou « Liquid Sky And Cold Black Earth » ressemblant pourtant à tout sauf à des hymnes festifs ! Titre le plus rapide d’un set lorgnant davantage vers la facette lente et doom du combo, « Sever The Wicked Hand » (dédié à votre serviteur !) insuffle une bonne dose de dynamique sous l’impulsion du toujours impeccable Tommy Buckley, à l’aise dans tous les registres et tous les tempos. Sur le devant de la scène, si Kirk Windstein, leader incontesté du groupe et sosie non-officiel de Jean Yanne, retient toute l’attention avec ses expressions de visage patibulaires, à ses côtés Pat Bruders et Matt Brunson ne sont pas en reste et se démènent avec passion sur leurs instruments. « Self-inflicted », toujours complété par un bout du « Into The Void » de Black Sabbath, est le dernier titre à souffrir des problèmes de son sur le micro de Kirk et à mi-parcours ce n’est pas trop tôt ! « Planets Collide », accueilli comme un hymne, est repris en chœur par le public et Kirk de s’arracher les cordes vocales sur le final épique ! Un « Let Me Mourn » particulièrement heavy s’abat ensuite sur nous, avec un molosse s’abattant quand à lui sur le public slammant de la scène jusqu’au bout du bar ! Même si nous ne sommes pas devant le meilleur concert de Crowbar, la soirée devient vraiment savoureuse sur cette fin de set qui arrive vraiment trop vite avec l’uptempo « The Cemetary Angels » qui s’impose comme tous les autres titres récents très bien en live, notamment grâce à cet ultime riff pachydermique qui contraint le spectateur au headbanging forcé ! En rappel, Crowbar revient avec un « I Have Failed » sombre, lent et imposant, dédié cette fois au tour manageur Troy et à Linda du merchandising, pour ce qui constitue un bon point d’orgue à cette prestation perfectible certes, car entachée en partie par des problèmes de son, mais marquant aussi de réjouissantes retrouvailles entre Crowbar et Paris à travers un concert donné dans une ambiance de feu ! Kirk rappelle que lui et Pat seront de retour à Paris le 24 octobre, cette fois avec Down, le rendez-vous est pris !


Setlist CROWBAR :
01-Conquering
02-New Dawn
03-The Lasting Dose
04-Sever The Wicked Hand
05-Liquid Sky And Cold Black Earth
06-High Rate Extinction
07-Self-inflicted
08-All I Had (I Gave)
09-Planets Collide
10-Let Me Mourn
11-The Cemetary Angels
Encore :
12-I Have Failed           

 

 

close
_/_

_/_