Crowbar - Paris - 10/06/14

 

CROWBAR

10 JUIN 2014

PARIS - FLECHE D'OR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 ans après avoir donné son concert parisien le plus réussi de son histoire au Nouveau Casino, Crowbar est de retour dans la capitale pour donner sa leçon de metal ultra lourd à la Fleche D’Or ! Dans l’intervalle, beaucoup de choses se sont passées, avec Kirk Windstein qui se consacre désormais à plein temps au groupe, Pat Bruders qui a quitté le navire et qui se voit remplacé par Jeff Golden à la basse, et le batteur Tommy Buckley qui est revenu de l’enfer après avoir été guéri d’un cancer de la prostate détecté l’été dernier. Le set débute dans un son assez brouillon, il faut bien l’avouer, la faute à une fréquence de basse omniprésente mangeant au passage une bonne partie de la définition du son de guitare, et pourtant sur scène, ça ne plaisante pas avec l’assassin « Burn Your World » balancé d’entrée et enchainé au classique pachydermique « High Rate Extinction » ! Plus mélodique, « The Lasting Dose » suit avec le public qui boit les vocalises mélancoliques d’un Kirk bien en forme, malgré la chaleur étouffante qui règne, si bien que l’on voit très vite sur son crane lisse dégouliner des tonnes de  gouttes de sueur ! Matt Brunson a beau avoir quant à lui une sacrée tignasse sur la boite crânienne, il reste stoïque et assure ses parties comme il se doit tandis que le groupe tire encore pas mal de cartouches, 3 pour être précis, issues de son avant dernier disque Sever The Wicked Hand (2011), avec notamment le titre éponyme rapide, le doomy « Liquid Sky And Cold Black Earth » ainsi qu’un « The Cemetary Angels » dédié à Ralf, le tourmanageur/chauffeur de Crowbar en Europe. Le groupe est en place, Jeff Golden peut être encore un peu timide dans sa présence et son jeu, mais celui sur lequel quelques interrogations pouvaient se poser dissipent vite tous les doutes. En effet, à peine remis de son cancer, et aujourd’hui souffrant de problèmes dentaires survenus tout juste pour ce début de tournée (tu parles d’une poisse !), Tommy Buckley est pourtant impérial ! Il martèle ses fûts comme jamais, de manière toujours aussi puissante et précise et il faut tirer son chapeau à ce batteur trop sous-estimé et qui était encore il y a quelques mois en train de lutter pour sa survie ! Grosse surprise du soir, un « Vacuum » préhistorique tiré de Obedience Thru Suffering (1991) et qui à lui seul atteste du bon état de forme de Buckley, tout comme le maousse costaud « New Dawn » qui suit. Le nouvel album Symmetry in Black est excellent mais malheureusement Crowbar étant constamment en tournée depuis sa mise en boite, le groupe n’a pas encore eu le temps de répéter correctement ses nouveaux titres. Du coup c’est uniquement le classique en devenir « Walk With Knowledge Wisely » qui nous est asséné, et si ce dernier s’impose d’emblée en studio, le constat est le même sur scène ! « Planets Collide » est accueilli comme le « tube » sludge qu’il est, chanté avec ce public plutôt en forme malgré la chaleur et le son perfectible, et Kirk lâche tout ce qu’il a dans les tripes au cours de l’incontournable « All I Had (I Gave) » qui voit le quatuor quitter les planches. Acclamé par l’assistance qui en veut plus, Crowbar revient sur scène pour un ultime « Self Inflicted » qui met un terme à cette bonne soirée et Kirk de donner rendez-vous au public au Hellfest. Pour le reste, on attend désormais de revoir Crowbar en salle avec davantage de nouveaux titres (et si possible de meilleures conditions techniques), ce qui ne devrait pas tarder à arriver !

Setlist CROWBAR :
01-Burn Your World
02-High Rate Extinction
03-The Lasting Dose
04-Sever The Wicked Hand
05-Liquid Sky And Cold Black Earth
06-Vacuum
07-New Dawn
08-Walk With Knowledge Wisely
09-The Cemetary Angels
10-Planets Collide
11-Conquering
12-All I Had (I Gave)
Encore :
13-Self-Inflicted

 

 


 

close
_/_

_/_