Rival Sons - Paris - 29/10/12

 

RIVAL SONS

29 OCTOBRE 2012

PARIS - NOUVEAU CASINO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les californiens de Rival Sons, fort de leur nouvel album Head Down (2012), sont déjà de retour sur Paris pour leur 3ème concert dans la capitale en un an ! D’emblée nous pouvons souligner l’ascension de la formation qui se produisait l’année dernière à la même époque dans une Maroquinerie à moitié remplie et qui pose ses valises ce soir dans un Nouveau Casino complet depuis quelques jours déjà ! Un constat bien mérité en tout cas, car s’ils sont bons sur disque, les Rival Sons sont assurément un groupe de scène génial et si le concert de ce soir est le dernier d’une tournée éreintante, le quatuor ne semble pas accuser le coup comme le prouve l’entrée fracassante sur « Keep On Swinging », premier extrait d’un Head Down évidemment bien représenté ce soir. Le son est très bon et l’interprétation des musiciens de très haute volée ! Scott Holiday, sorte de Jimmy Page des temps modernes, éclabousse toujours de son jeu plein de panache tandis que sa section rythmique du feu de Dieu, Robin Everheart et Miley sont eux aussi excellents, l’un par son jeu de basse subtil et groovy, l’autre par sa frappe bucheron et toujours bien placée à la John Bonham ! Si cela n’a rien de surprenant, on est en revanche d’entrée impressionné par les progrès de Jay Buchanan. Pas que le chanteur se soit amélioré vocalement, car par le passé il était déjà en pleine possession de ses moyens, mais niveau attitude scénique, Jay nous apparaît beaucoup moins réservé et introverti qu’avant et tient beaucoup mieux sa scène tout en se lâchant beaucoup plus ! Rival Sons commence à jouir d’une vraie fanbase qui réclame déjà des titres qui ne seront pas joués ce soir (ce qui est toujours bon signe !) mais pour l’heure, intéressons nous au gros morceau de Head Down, le titre épique et trippant « Manifest Destiny, Part  1 » dégainé en début de set et au rendu live décuplé grâce à une jam hallucinée en plein milieu ! Un titre qui fonctionne à merveille en live et qui prouve que quelque soit le registre, Rival Sons assure avec toujours autant de brio ! Car soyons clair, Head Down est un disque varié et Rival Sons n’hésite pas à utiliser toutes ses autres facettes, que ce soit dans un style direct (« You Want To »), plus pop (« Until The Sun Comes »), plus rigolo (« All The Way ») où la ballade poignante qu’est ce magnifique « Jordan » rehaussé d’une intro supplémentaire du plus bel effet. L’opus précédant Pressure And Time (2011) est lui aussi à l’honneur lorsqu’après une bonne jam des familles bien funky s’enchainent les désormais classiques (à en juger de la réaction du public) « All Over The Road », « Young Love » et le délicat « Face Of Light » avant que le groupe ne quitte la scène dans une ambiance de feu sur le très communicatif « Torture », lui aussi à l’intro rallongée, et qui représente toujours aussi bien les couleurs de l’Ep éponyme paru également l’année dernière. Sans doute un des meilleurs titres scéniques de Rival Sons ! En rappel, c’est le pur délire, avec le groove implacable de « Pressure And Time » (la section rythmique se fait plaisir !), l’unique extrait du premier album Before The Fire (2009) qu’est la ballade « On My Way », titre fort à propos pour conclure ce périple de 42 jours comme nous le dit un Jay qui semble heureux de rentrer chez lui-même s’il ne laisse rien passer et nous délivre un solo vocal dantesque en plein milieu du morceau ! Histoire de bien terminer, rien de tel que le punchy « Get What’s Coming », extrait de l’Ep et rarement interprété sur cette tournée et qui lui aussi agrémenté d’une sacrée jam met un point final à cette énorme prestation. Qu’on se le dise, nous n’avons plus affaire à une jeune formation prometteuse car Rival Sons possède déjà toute l’étoffe d’un grand !

Setlist RIVAL SONS :
01-Keep On Swinging
02-Burn Down Los Angeles
03-Gypsy Heart
04-Manifest Destiny, Part 1
05-You Want To
06-Until The Sun Comes
07-Wild Animal
08-Jordan
09-All The Way
10-All Over The Road
11-Young Love
12-Face Of Light
13-Torture
Encore :
14-Pressure And Time
15-On My Way
16-Get What’s Coming

close
_/_

_/_