Black Label Society - Catacombs Of The Black Vatican

 

BLACK LABEL SOCIETY

CATACOMBS OF THE BLACK VATICAN

 

 

 

 

 


Catacombs Of The Black Vatican est le 9ème opus d’un Black Label Society qui espace désormais de plusieurs années les sorties entre 2 albums (contrairement à ses débuts qui voyaient les albums s’enchainer sur un rythme effréné !). Pour autant, Zakk Wylde ne réfléchit pas davantage à l’approche de ses disques et vous serez ici en terrain totalement connu, la formule BLS restant peu ou prou la même depuis une bonne dizaine d’années. Si son prédécesseur Order Of The Black (2010) constituait un très bon cru de Black Label Society, ce Catacombs Of The Black Vatican est quant à lui un peu trop en mode pilotage automatique et se voit aussi quelque peu plombé par une production bien trop légère avec notamment un son de batterie des plus douteux et un manque de mordant dans les rythmiques de guitare. Tout cela donne parfois même l’impression d’avoir affaire à des bonnes démos plutôt qu’à un album fini et si pour certains groupes ce constat n’aurait rien de dramatique, dans le cas de Black Label Society, c’est nettement plus préjudiciable. Sorti d’une première écoute qui apparaitra très certainement décevante pour la majorité, reconnaissons tout de même à Zakk Wylde son talent à sortir des solos endiablés, des vocalises (qui sonnent pourtant comme un mélange entre un Layne Staley au rabais et un Ozzy très fatigué) accrocheuses et des riffs bien sentis. Mais encore une fois, dans tous les cas, tout cela sonne entendu et réentendu. Un titre comme « Empty Promises » en est un parfait exemple, pas grand-chose à venir reprocher à ce dernier, mais difficile de ne pas ressentir l’impression d’avoir entendu le riff principal mainte et mainte fois chez BLS…ou chez d’autres groupes ailleurs. En plus de sa production limite, c’est donc surtout ce caractère générique qui vient entacher  l’écoute de Catacombs Of The Black Vatican qui renferme tout de même quelques titres sympathiques avec « I’ve Gone Away », « Believe », « My Dying Time » ou « Fields Of Unforgiveness », des titres qui devraient mieux rendre en live par rapport à leur penchant studio, comme ce fût le cas pour ceux de 1919 Eternal (2002) qui lui aussi souffrait d’une mauvaise production à l’époque.  Pour le reste, maintenant qu’il prend son temps pour faire ses albums, il serait bon que Zakk Wylde accorde plus d’effort à leur composition. A bon entendeur !  

Genre :
Hard-rock

Sortie :
08/04/2014

Label :
Mascot

Produit par :
Zakk Wylde

Line-up :
Zakk Wylde - chant, guitare, piano
John DeServio - basse
Chad Szeliga - batterie

Tracklisting :
01-Fields Of Unforgiveness
02-My Dying Time
03-Believe
04-Angel Of Mercy
05-Heart Of Darkness
06-Beyond The Down
07-Scars
08-Damn The Flood
09-I've Gone Away
10-Empty Promises
11-Shades Of Gray

close
_/_

_/_